photo Here Les fossiles
Les fossiles nous révèlent que les espèces ont constamment dévié de « l’arbre de l’évolution » et évolué vers des directions n’ayant aucun rapport entre elles. Plusieurs espèces étaient souvent présentes à la même époque, chacune adaptée à un mode de vie différent et varié.

L’impression qu’il existe un fil conducteur de l’évolution est factice et basée le plus souvent sur la manière dont la paléontologie effectue ses recherches : celles de dépister dans le passé une espèce vivante actuelle. Ceci trompe certaines personnes qui pensent que cette espèce particulière représente d’une certaine manière le but vers lequel tendait l’évolution de cette famille. En procédant ainsi, les autres branches de l’arbre de l’évolution sont ignorées.
Chaque espèce vivante aujourd’hui compte une cohorte de parents disparus, certains proches, d’autres plus éloignés. Beaucoup d’adaptations ont disparues et beaucoup de nouvelles sont apparues. Les adaptations les plus incroyables et les plus bizarres nous sont connues au travers des fossiles. Aujourd’hui rien ne ressemble à un grand chat aux dents de sabre, à un mammouth au pelage laineux ni à un cheval à trois doigts. Mais grâce aux débris de leurs fossiles nous savons qu’ils ont un jour existé sur la Terre.


 

 

Newsletters

NewsLetters


Recevoir du HTML?

Content View Hits : 734122
Nous avons 83 invités en ligne